jeudi 9 juin 2016

Aux Seuils d'absence (9)


Ici encore
La nuit dont on a faim
Consume le nom

Puis à flanc de nuit
Mes ténèbres se font jour

Le reste, l'élémentaire,
Le passage des clartés
Aux vents de suie
Somme l'absence
D'être là enfin.



mardi 7 juin 2016

Aux Seuils d'absence (8)




                            C'est ici ton temps seul
                            Ton temps nu, voix et source
                            Plus dépouillé que mort
                            Une misère vive
                            Qu'écoutent tous les murs
                            Qui joignent les déserts
                            Asile de tout havre
                            La Grande Île affligée
                            Ceinte des mers lointaines
                            Embrasse ses berges ivres
                            Et les morts où elles couchent.



(le dessin, c'est Biniam, mon fils, 11 ans)