samedi 22 octobre 2016

The Famous Series(2)

Les singularités fuient, courent le long des précipices, jouent avec la pesanteur, évitent les à-pic et les surplombs pour étendre leurs évanescences souples comme un duvet sur la banquise. Les singularités sont des lignages, surtout des lignes qui fluctuent tout au long de la longue  traversée des points, ces hôtels endormis au bout de toutes ces routes de sable, et dont les miroirs  offrent à tout qui ne se donne pas figure mais naturellement y aspire, l’incongruité de sa tenue factice. Il faut fixer dans la fuite et l’inconfort la question et le problème. Les choses ne s’éliminent qu’à la nécessaire condition de cette offrande.


Memories can't wait I, 2b-45c, Fergusson-Willis, Les codes de la fuite, Orion London, Famous series,   Trad. Willhem Und Eva, (Düsseldorf 2006), 1889.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire