dimanche 19 février 2017

Les Intitrés (7)

Au loin s'écoutent les routes
Ces aumônes des heures
Qui pleuvent sur les jours
Les soirs de gros temps
Elles chantent leurs courses 
Dans le lit de la terre
Parmi les semailles
Où parlent les cimetières
Ce sont des ronces de route
Amères et farouches
Aux corolles de poussière
Où s'enfouissent les passants




2 commentaires:

  1. J'ai ouï-dire que le silence parlait aussi parfois.
    "parlait" ou "écorchait" comme ces ronces...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Routes de silence qui parlent quand tout se tait.

      Supprimer