jeudi 23 mars 2017

Quatrains (11)



Que dit ton visage ?
D'abord une lumière qui me hale
Le long des quais du soir
Plus tard ta lumière dont je naquis

                           *

C'était plus que des nuages
Un pont par dessus les anges
Des paroles tressées du ciel
Sonores reflets de l'invisible firmament


mercredi 22 mars 2017

Quatrains (10)

Tu observes sa fuite
Son échappée, la route
De tes pas, de ton allure
Tu te cramponnes à ses ravins

                    *

Tu entends le matin
Le soir qui revient
C'est un petit bruit
D'aurore au milieu de la nuit

                    *

Il n'y a pas de questions
Pour ouvrir la question
Il n'y a que de l'herbe
Et la pluie qui en répond



dimanche 19 mars 2017

Quatrains (9)



Souvent aux heures flottantes
Une feuille, la stupeur chaude
Sec bruissement, la transparence
A l'horizon un enfant appelle

                  *

A l'aube souveraine
Souffle une brume claire
L'ombre blessée
Comme le bourgeon du jour

vendredi 17 mars 2017

Quatrains (8)



S'il  danse le reflet qui se brise
Comme une idée morte
Notre rosée évaporée
La buée des paroles

                 *

Pendant que le sombre  en appelle à la nuit
Alors qu'une brise nouvelle boit à même la terre
Un arc de ciel se brise et ensemence
Le jour  se fait attente 


                *

Somme la sèche allée de boire aux rivières d'été
Que la voix répande la voix
Ecoute dans le silence des mots
L'écho de l'instant


             




mercredi 15 mars 2017

Intitrés (11)



Un météore a pris voix
Des paroles en gerbe
Au milieu d'une clairière caduque
Vieille, dure et noire
Les chaires muettes
D'un corps qui se vomit

Je me suis levé
Comme un matin mourant
La terre sèche lapant 
D'une langue avide
La chaux crue
Qui assassine les clartés

Pour finir 
Sous une pluie grossière
J'ai planté des oignons de nuit
Parmi mes obscurités de sel

Pour finir encore
J'ai poli des bizarreries
Au fond du refuge
Bâti au plus loin de moi.


mercredi 8 mars 2017

Les Intitrés (10)

J'attends dans l'ombre
Une bonté de sève
Et la douceur du vent

Vague de nuit,
Cycles des brumes où fuient les nuages
Le ciel a ses ressacs où dormir à nouveau

Qui sait le dessein des instants ?
La-haut les prophètes endormis
Entre deux chants vénéneux

Sur le sol des gerbes de feuilles
Sans bruit s'élèvent encore
Dans la lumière déchirée




mardi 7 mars 2017

Les Intitrés (9)

Inventeur d'invisible
Comme ce qui sans yeux
Eveille le regard
Pas même un souffle
Seulement ce qui sans forme
Façonne des mains
Aux sources des paroles
Comme un néant 
Qui s'accouple aux choses
Une béance au coeur
Qui force à être
Le nom qui ne peut se dire
L'indicible tact de ce qui se retient
Dans l'offrande  celée 
Qui ouvre et qui aime
Ce qui ne se peut
En sommeil aux portes du désir.