vendredi 12 mai 2017

"Haiku" des 5ème professionnel de l'école technique de Herstal (Belgionnie- 2005)

Vaste champ
Erre le temps
Trace le chemin

     Ilhem-Fatima

Le jaune et le rouge
S'étreignent
Le blanc et le bleu arrivent

     Fatima-Jamilah

Le soleil se couche
L'ombre disparait
Le reflet se perd

    Dalia- Birzen - Bilmez

Les feuilles tombent
Sur l'âme de l'eau
L'hiver fait surface

    Dalia-Birzen-Bilmez


Soleil flamboyant
Brûle
Terre sèche

    Sabrina-Varvara

Bercé par le vent
Le papillon
S'efface

    Valérie- Wendy

Sous le soleil
Bleue et chaude
La mer vacille

     Stéphane

Oiseau à l'allure rare
Eau claire d'un soir
Bref comme un mirage

     Laurianna



5 commentaires:

  1. Quelle belle réussite! Félicitations, vraiment, à l'enseignant qui fut la source et le guide. Et félicitations à ces jeunes gens pour leur sens de la beauté... Une mer vacillante, un reflet qui se perd, le temps qui erre, pour ne citer que cela, c'est magnifique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On avait lu certains Haïkus des maîtres japonais. On a essayé de comprendre cette instantanéité comme "ouverture". Puis on a écrit pas mal de mots au tableau (verbes, qualificatifs, etc...). J'en ai ajouté d'autres (par exemple, ils ne connaissaient pas la signification de "errer") et ils ont commencé à jouer avec eux à deux ou trois. J'intervenais parfois mais vraiment pas souvent pour tenter de cerner plus précisément l'instant. J'ai retrouvé ces textes cette semaine et compte bien, l'année prochaine, ouvrir un blog avec mes élèves pour qu'ils puissent publier leurs créations. Je suis très content qu'ils t'ont plu. Comme de quoi...il est toujours possible d'élever les choses au-dessus de l'universelle fatigue.

      Supprimer
  2. On est bien au-delà du simple exercice, pourtant..

    Puissent certains n' avoir jamais oublié le plaisir que donnent les mots quand ils s' offrent ainsi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas, à l'époque, je me souviens d'avoir eu une classe particulièrement active, dans la bonne humeur et la collaboration au sens non pétainiste du terme-)

      Supprimer
  3. Je m'associe aux commentaires précédents, cela va de soi!

    RépondreSupprimer