vendredi 19 mai 2017

Quatrains (29)

Hôte d'une plaine vide
C'est dans son silence que je vis
Immobile et lisse, sphérique dirait-on
Je roule, roule puis coule jusqu'à moi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire