mardi 25 septembre 2018

Les marcheurs (6)




                                             L'organiste

Une pluie obscure monte de la terre et
imprime dans l'âme de qui le veut
le secret des racines, 
une pluie ou des nuages, cachés dans les brumes. 
Les cimes battent des ailes 
et leur envol immobile contredit l'horizon
dans le passage nocturne d'un sillage mortel. Ce qui n'empêche en rien la lumière du matin
de voir les portes s'ouvrir dans une nuit invisible 
où seuls bruissent les seuils froids.


J'atteins d'une voix grave des océans ailés, points d'orgue aux arcs blanchis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire