jeudi 27 septembre 2018

Les marcheurs (7)







                                    Par dessus les puits


Secrètes pesées ! Crissements des lointains ! Lorsque les pinceaux du jour, la palette des aubes, transpercent de leurs ors diaprés 
les tissus nocturnes sous lesquels ils grésillent. 
Leur sommeil agité de la nuit étonne 
les marcheurs qu'à travers le jour 
pourtant ils ne perçoivent. 
C'est un caillou qu'ils heurtent, 
une rivière qui s'embrume, une feuille jaunie dans la clarté mourante de l'après midi. 
Ou la brûlure obscure, sage et dissimulée sous la terre, qui nourrit leur pas. 
Quelque chose qui dit aux ouïes distraites.

Par dessus les cryptes s'élancent les chœurs et des mots vides pénètrent sous ma langue.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire