jeudi 4 octobre 2018

Les marcheurs (8)


                            
                                  Surcharge pondérale

Ce qui s'estompe dans la mer, la marche vers le ciel 
et les vérités morceaux de nuages sanglants.
C'est une parole figée par les regards, un manuscrit
qui s'écoule dans la gorge, Dieu ou la mort
Quand tout se tait, à la dernière noce
aux œuvres dernières...
Plus loin, plaies et chancres dansent
sous le vent fiévreux des sarabandes sans bords

Le poids des morts gercent mes sangs
Sans rancœur pour les poussières






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire